Le Tri de Cartes : Le Post-it, la star des open space !

Vous vous êtes toujours demandés qu’est-ce que ces post-it faisaient accrochés sur le mur de la salle de réunion ? Quelle en est l’utilité et surtout pourquoi travailler avec ces petits bouts de papier de couleurs ? Apportent-ils un réel avantage à nos projets ?

De nos jours, les post-it sont devenu un véritable phénomène de mode, nous les utilisons partout et pour n’importe quoi. Dans le cadre professionnel, pour planifier des tâches et les attribuer à un collaborateur lors d’un projet ou même faire son business plan… Ils font également partie de notre vie privée, pour faire ses courses ou son emploi du temps par exemple… Les post-it sont partout !

Il existe une multitude de façons d’utiliser les post-it. Nous allons voir dans ce billet l’utilisation des post-it dans le cadre d’un atelier Tri de cartes.

« Tri de cartes ? C’est quoi, c’est un jeu de cartes, c’est ça ? »

Non pas tout à fait, mais dans l’idée c’est presque ça. Le tri de cartes est une méthode centrée sur l’utilisateur qui se base sur la manipulation de post-it dans le but de construire et consolider une navigation efficiente. Cette méthode s’articule sous la forme d’ateliers et va nous permettre d’optimiser l’architecture d’information afin de fonder la structure d’une application ou d’un site web. Pour ça, plusieurs méthodes sont utilisées.

blog ai3 IMG_2264-e1444406420608-225x300 Le Tri de Cartes : Le Post-it, la star des open space !

Son principe est simple. Demandez aux utilisateurs et aux parties prenantes du projet de regrouper des intitulés de rubriques ou de fonctionnalités d’une page d’un site web, dans des catégories que l’on nommera par la suite.

Son objectif sera de construire une arborescence, orienter les décisions de priorisation de l’information, mais surtout le tri de cartes permettra de catégoriser et hiérarchiser les informations afin de penser et concevoir une navigation.

 

 

 

Il existe différents types de tri de cartes :

  • Tri de cartes ouvert : Le classement des informations dans les catégories est libre;
  • Tri de cartes fermé : Le classement des informations s’organise dans des catégories déjà définis;
  • Tri de cartes q sorts : Un ordre de classement des informations est demandé aux utilisateurs;
  • Tri de cartes Inversé : L’utilisateur essai de localiser un contenu dans une structure compète.

Le Déroulement de l’atelier

L’atelier tri de cartes peut s’effectuer en ligne ou en séance. L’avantage de l’atelier en séance est que les utilisateurs peuvent interagir plus facilement, mais surtout sont focalisés sur l’activité en elle-même. Toutefois, un atelier en séance peut souvent durée plus longtemps qu’un atelier en ligne.

Nous allons orienter cet article sur un atelier tri de cartes ouvert en séance, puisque c’est celui que nous mettons régulièrement en place, lors de nos projets centrée utilisateurs. Le client connaît certes parfois l’arborescence de son intranet ou de son portail web, mais il ignore bien souvent comment articuler le parcours utilisateur, afin qu’il soit le plus utilisable et fonctionnel possible. C’est en cela que le tri de cartes permettra de remédier à ce genre de problématiques.

Pour réaliser un atelier tri de cartes vous avez besoin :

  • Post-it (3 couleurs minimum) 1 couleur par étape;
  • Marqueur noir;
  • Support (Mur blanc, Tableau blanc ou table).

blog ai3 4-card-sorting-200x300 Le Tri de Cartes : Le Post-it, la star des open space !Avant de vous expliquer le déroulement d’un atelier tri de cartes, il y a certaines règles fondamentales à ne pas oublier pour mener à bien son atelier. En effet, Donna Spencer dans son ouvrage « Card Sorting« ,  nous énumère un certain nombre de conseils pour planifier et exécuter un tri de cartes. En voici quelques-uns :

  • Recrutez de « vrais utilisateurs » comme participants.
    Vos utilisateurs cibles sont irremplaçables. Ils ont leurs références, leurs points de vue, leurs habitudes… Etant donné que vous réalisez un tri de cartes dans le but de créer une architecture de l’information à leur intention, ils sont les participants idéaux à cet atelier.
  • Constituez de petits de groupes de participants.
    Optez pour des groupes de 3 ou 4 participants. Au-delà, le risque est que chacun ne puisse pas s’exprimer, que tous ne s’écoutent pas les uns les autres… et que l’exercice vire au capharnaüm !
  • Ne mixez pas contenus et fonctionnalités.
    Le tri de cartes vise à faire l’inventaire d’éléments de même nature pour les grouper ensuite. Contenus et fonctionnalités n’étant pas des éléments de mêmes types, ils ne peuvent être étudiés simultanément.
  • Ne listez que des éléments de niveaux de détails semblables.
    Comme pour le point précédent, rappelons que seuls des éléments de même nature sont comparables. C’est pourquoi aucune notion de hiérarchie ne doit apparaître lors de l’inventaire des éléments à trier. Tous ces éléments doivent être de même niveau hiérarchique.
  • Dans le cas d’un tri de cartes conséquent : examinez d’abord le sujet en général, puis entrez dans le détail.
    Lors de la réalisation d’un tri de carte portant sur un « gros » site, procédez à plusieurs tris de cartes successifs : un premier pour cerner le sujet dans sa globalité, puis une série de tris de cartes portant sur des zones plus spécifiques.
  • Assurez vous que tous les participants comprennent chaque élément.
    Il est important que chaque participant comprenne bien tous les élément à trier. Dans le cas contraire, des groupes d’éléments pourraient être constitués en interprétant la signification de certains éléments, ce qui risquerait de polluer le tri de cartes.
  • « Divers » est une véritable catégorie d’éléments.
    Si, lors du regroupement des éléments, certains sont associés parce qu’ils n’entrent pas dans d’autres groupes, pas de panique ! Ils constitueront vraisemblablement un groupe « divers ». C’est possible.
  • Observez comment les participants constituent les groupes et les nomment.
    Ces regroupements se font-ils facilement ? En accord ? En désaccord ? La désignation des libellés de chaque groupe se fait-elle facilement ? Y a t-il des groupes plus difficiles que d’autres à nommer ? Autant de questions dont les réponses sont porteuses de sens. Soyez attentif lors de cette phase.
  • Plus de points de convergence il y a, plus l’architecture de l’information sera facile à créer.
    N’oubliez pas de combiner les résultats de votre tri de cartes aux données par ailleurs recueillies lors de votre recherche utilisateur pour élaborer votre architecture de l’information.
  • Moins de points de convergence il y a, plus vous devrez creuser le sujet avant de créer une architecture de l’information.
    Si vous observez d’importants désaccords, vous devrez comprendre leur origine avant de commencer à élaborer votre architecture de l’information.

Source : http://blog.altima.fr/ux/10-conseils-pour-reussir-tri-de-cartes/

 

Une fois que ces règles sont comprises on peut commencer l’atelier. Un atelier dure en moyenne une heure et s’oriente sur une page d’un site web en général, la page d’accueil.

On peut organiser nos atelier comme bon nous semble. Pour plus d’efficience, j’ai choisis de segmenter mon tri en 3 étapes :

Etape 1: Enumérer les informations

blog ai3 tridecartesetape1-300x130 Le Tri de Cartes : Le Post-it, la star des open space !

La première étape consiste à noter sur un post-it toutes les fonctionnalités et informations présentent sur une page web. On dispose les cartes de façon aléatoire en gardant un petit tas de cartes vierges. Cela permet de pouvoir inscrire au fur et à mesure de nouvelles fonctionnalités auxquelles on avait pas pensé en amont.

 

 

Etape 2 : Regrouper les informations dans des groupes

blog ai3 tridecartesetape3-300x133 Le Tri de Cartes : Le Post-it, la star des open space !On regroupe ces fonctionnalités dans des groupes ou des catégories qu’on symbolisera par un post-it d’une couleur différente afin de les différencier.

N’oubliez pas, pour ne pas biaiser les résultats,  il faut toujours à ce moment de l’atelier garder tous les post-it de catégories vierge.

 

 

Etape 3 : Nommer ces groupes

blog ai3 tridecartesetape4-300x173 Le Tri de Cartes : Le Post-it, la star des open space !Les groupes sont constitués, les fonctionnalités appartiennent à un groupe.

Dans cette étape il s’agit de nommer les post-it de catégorie afin de comprendre à quel groupe fait références telles ou telles fonctionnalités.

 

 

 

blog ai3 IMG_3122-114x300 Le Tri de Cartes : Le Post-it, la star des open space !Une fois les 3 étapes faites, on peut déplacer/éditer ou supprimer comme bon nous semble les fonctionnalités et les groupes. C’est là que la pratique du post-it prend tout son sens puisqu’il est flexible et manipulable à l’infinis.

De plus, il est intéressant d’identifier quelles fonctionnalités ou informations sont les plus pertinentes pour les participants, si des contenus leur semblent manquer… Ces observations ainsi que remarques et commentaires à voix haute doivent être annotés et pris en compte par un membre de l’équipe UX.

Voici à quoi peut ressembler un tri de cartes terminé en séance. (Atelier Tri de Cartes pour l’intranet groupe du Club)

 

 

L’analyse

Une fois l’atelier terminé, on crée un fichier pour chaque session réalisées afin de recueillir les résultats. On appelle cela, l’analyse quantitative.

Elle permet de mesurer le nombre de cartes qui apparaissent souvent ensemble et de voir combien de fois une carte apparaît dans une catégorie.

Par ailleurs, une analyse plus poussée peut être menée en fonction de la complexité du nombre d’informations ou sujets proposés. Les résultats sont ensuite partagés avec le reste de l’équipe UX et projet.

 

Le Tri de cartes existe aussi en ligne !

Il est également possible de faire un tri de cartes en ligne. Cela peut être intéressant lorsqu’on peut pas se déplacer.

A mon sens, le tri de cartes à distance devient intéressant, car on peut faire participer plus d’utilisateurs. En effet pas de problème de place tout le monde peut participer. Plus il y a d’utilisateur qui participe plus le travail de nettoyage va prendre du temps. Mais c’est possible !

Les deux outils que je vous conseille pour réaliser un tri de cartes sont :

  • Websort, très facile à prendre en main et plus pratique pour les petites études.
  • Optimal Sort lui est plus intéressant d’un point de vue expérience utilisateur pure mais un peu plus complexe pour exploiter les résultats mais simple à prendre en main pour un utilisateur lambda.

blog ai3 Home-Websort-610x620-295x300 Le Tri de Cartes : Le Post-it, la star des open space !blog ai3 Home-Optimal-620x538-300x260 Le Tri de Cartes : Le Post-it, la star des open space !

 

Conclusion :

Maintenant, vous savez pourquoi le post-it est la star des open space ! Cela permet d’y voir plus clair et surtout d’interagir avec les utilisateurs finaux dans le but de penser une navigation optimale sans erreur possible.

Le tri de cartes est donc une méthode très intéressante pour structurer l’architecture d’information d’un site web ou application… Economique et rapide, cette méthode permet d’obtenir de réelles données utilisateurs sans l’influence d’un expert UX.

Cette étude fournit les informations fondamentales pour construire une arborescence et un vocabulaire d’interface adaptée à l’utilisateur final.

En résumé je dirais que cette méthode permet d’optimiser à la fois l’utilité des contenus, leur appellation et leur organisation dans l’interface.

 

A vos post-it ! 🙂

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.